Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil Environnemental Régional 2015

2- Des milieux aquatiques et humides, réservoirs de biodiversité

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 juillet 2015 (modifié le 3 août 2015)

⚠️ ----

<center>Précédent | Articles | Suivant</center>


  2.1 Des espèces patrimoniales à protéger

Les milieux aquatiques et les zones humides sont des milieux complexes, dynamiques et interdépendants, à préserver pour leur rôle essentiel en terme de régulation et d’autoépuration des eaux, de maintien des paysages et de la biodiversité.
Parmi les espèces emblématiques des cours d’eau figurent quatre espèces vivant alternativement en eau douce et en eau salée et accomplissant des migrations de plusieurs milliers de kilomètres pour se reproduire : l’anguille européenne, l’alose feinte du Rhône, les lamproies marine et fluviatile. Ces espèces, présentes dans nos cours d’eau, figurent aujourd’hui sur la liste rouge des espèces menacées de disparition. L’apron du Rhône, le barbeau méridional et l’écrevisse à pieds blancs sont d’autres espèces patrimoniales qui doivent faire l’objet d’une attention particulière.

<doc172668442|center>

<doc172668532|center>

  2.2 Les zones humides, des infrastructures naturelles de l’eau importantes d’un point de vue hydrologique et écologique

Les zones humides régionales englobent une grande diversité de milieux : tourbières, lagunes littorales, forêts alluviales, étangs d’eau douce… Certaines sont reconnues d’importance majeure au niveau national voire international comme la Camargue, les étangs de Villepey et d’Hyères. Trois grands types sont représentés en région : les zones humides côtières, alluviales liées aux eaux courantes et les zones humides liées aux eaux stagnantes. Une des spécificités de la région est la présence de zones humides temporaires riches en biodiversité (marais de Gavoty dans le Var).

Elles jouent un rôle fondamental dans la gestion aussi bien quantitative que qualitative de la ressource en eau en participant à la recharge des nappes et au soutien d’étiage, à la régulation des crues et à l’épuration des eaux. Elles constituent par ailleurs des milieux à forte valeur patrimoniale du point de vue de la biodiversité.

La connaissance de ces milieux, qui passe par des inventaires départementaux, est le premier outil à la disposition des services instructeurs de l’État et des aménageurs. La région est presque couverte intégralement par ces inventaires (celui des Alpes-Maritimes est en cours de réalisation).

{{}}

<doc172678288|center>

{{}}

<img172674193 center> Sur le CARTOPAS 2014 de la DREAL PACA :
  • <a href="spip.php?page=affiche_article&id_article=7903" onclick="window.open(this.href, ’affiche_image’, ’width=300px, height=150px, top=100, left=50, toolbar=no, menubar=no, location=no, resizable=yes, scrollbars=yes, status=no’) ; return false ;" class="LienA" title="ouverture de l’article dans une nouvelle fenêtre">Carte des Inventaires de zones humides</a>
<img172667182 center>

{{}}


<center>Précédent | Articles | Suivant</center>