Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat - Air - Energie

Mobiliser le patrimoine de l’État pour développer les énergies renouvelables, c’est possible !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mars 2022

1. Contexte

Le développement des énergies renouvelables constitue un axe majeur de la politique européenne et française de lutte contre le changement climatique. Il se décline à travers un mix énergétique dans lequel l’énergie photovoltaïque a toute sa place alors qu’elle ne représentait en 2020 que 10,8 % de la production électrique d’origine renouvelable en France1.

Au travers de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), l’État poursuit des objectifs importants de développement du photovoltaïque en France et particulièrement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) qui du fait de son ensoleillement naturel bénéficie du meilleur facteur de charge (16,3%)2.

Le développement des énergies renouvelables qui contribue par ailleurs à l’indépendance énergétique du pays est donc l’affaire de tous !

2. Mobiliser le patrimoine de l’État

Un travail d’identification des sites les plus opportuns au développement d’un projet photovoltaïque a été mené parmi le patrimoine immobilier de l’État. Ces analyses ont permis de dégager une « grappe » de 11 sites composés de toitures et d’ombrières de parkings dont les puissances sont estimées entre 36kWc et 1500kWc.

Ces sites accueillent des agents de l’État de différents ministères (Intérieur, Finances Publiques, Éducation nationale) et parfois du public.

Un appel à manifestation d’intérêt a été publié le 21 février 2022 sur la plate-forme des achats de l’État (PLACE) en coordination avec les gestionnaires des sites et la Direction Régionale des Finances Publiques (Drfip). Le dossier de consultation des entreprises est disponible ici.

L’opérateur lauréat devra concevoir, réaliser, maintenir et exploiter les installations des centrales photovoltaïques, situées sur des toitures ou réalisées en ombrières en échange du paiement d’une redevance. Il assurera la mise en injection définitive de la production électrique du site dans le réseau et réalisera la vente d’énergie à EDF Obligation d’Achat.

Visite de site avec les entreprises candidates.
Visite de site avec les entreprises candidates.
© DREAL

La mise à disposition des sites sera réalisée individuellement par la signature d’une Autorisation d’occupation temporaire (AOT) ou d’un bail emphytéotique avec chaque gestionnaire de site

Les sites sont localisés dans les départements des Bouches-du-Rhône (13), du Var (83) et des Hautes-Alpes (05) :

Liste des sites retenus dans le cadre de l’AMI
Nom du siteAdressePuissance estimée
Préfecture des Hautes-Alpes
bâtiment administratif – Toiture
28 rue Saint-Arey
05 000 Gap
36 kW
Centre des Finances Publiques Aubagne – Toiture + Parking 55 Avenue Marcel Paul, 13 400 Aubagne 70 kW + 81 kW
Centre des Finances Publiques Salon – Toiture + Parking 414 Avenue de Wertheim, 13 300 Salon-de-Provence 97 kW + 100 kW
Centre des Finances Publiques Aix Cible – Parking 10 Avenue de la Cible, 13 100 Aix-en-Provence 124 kW
Rectorat Aix Paye – Toiture Place Lucien Paye, 13 100 Aix-en-Provence 36 KW
Rectorat – Einstein – Toiture + Parking 440 rue Albert Einstein 13 290 Aix-en-Provence 88 kW + 109 kW
Sous préfecture Aix – Toiture 455 av pierre brossolette, 13 090 Aix-en-Provence 77 kW
SGAMI Noilly Prat – Parking 30 Boulevard Anatole de la Forge 13 014 Marseille De 500 à 1 500 kW selon les configurations
Centre des Finances Publiques Hyères – Toiture 195 Avenue Jean Moulin, 83 400 Hyères 36 kW
DDFIP Toulon Besagne – Toiture Place Besagne, 83 000 TOULON 36 kW
DDFIP Toulon Besagne – Toiture Chemin de la Demi-Lune, 83 400 Hyères 142 kW
Un des parkings séléctionnés dans l'AMI.
Un des parkings séléctionnés dans l’AMI.
© DREAL

1. Source : Chiffres clés des énergies renouvelables – Edition 2021 - MTE
2. Le facteur de charge d’une centrale électrique correspond au rapport entre l’énergie produite pendant une période donnée et l’énergie qu’elle aurait pu générer à sa puissance maximale pendant cette même période. Le facteur de charge est estimé à 16,3 % en PACA contre 14,4 % pour la france. Source : Plaquette ORECA – Edition 2021.