Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 
 

Réduction des émissions et mesures dans l’environnement des unités d’incinération d’ordures ménagères (UIOM)

 
 

La situation des UIOM en PACA est actuellement la suivante

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er septembre 2014
Il faut noter également que l’unité valorisation thermique EVERE - CUMPM du complexe multi-filières de traitement des déchets ménagers et assimilés (tri valorisation, méthanisation, compostage) de Fos et les quatre incinérateurs de Nice, Antibes, Toulon et Vedène sont en situation régulière par rapport à l’arrêté ministériel du 20 septembre 2002 ; ces quatre derniers ont fait l’objet d’une étude de mise en conformité demandée par l’arrêté ministériel précité, afin de respecter l’échéance réglementaire de fin décembre 2005. Signalons la modernisation de l’unité d’Antibes, équipée en 2009 d’une installation de valorisation thermique (cogénération). Les coûts de mise en conformité sont mentionnés ci-dessous : Leurs émissions, en particulier celles de dioxines, sont particulièrement suivies par l’inspection des ICPE et font notamment l’objet de contrôles inopinés. Ces installations sont maintenant toutes équipées du dispositif de mesures en semi-continu des émissions de dioxine, tel que demandé par l’arrêté ministériel du 3 août 2010. Ce dispositif, encore appelé « cartouche intégratrice », vise à prendre en compte un échantillonnage reflétant une moyenne mensuelle au lieu de prélèvements ponctuels et moins fiables. C’est maintenant le traitement des NOx qui est à l’ordre du jour, compte tenu de la qualité générale de l’air souvent dégradée. Les UIM de Nice, Antibes et Fos sont déjà équipées et celles de Toulon et Vedène le seront après réalisation d’une étude technico-économique.

Situation des mesures dans l’Environnement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er septembre 2014

Au delà des mesures à l’émission la réglementation prévoit aussi la mise en place de mesures sur des cibles présentes dans l’environnement (aliment, végétaux - bio indicateurs, sols…) et à défaut (en particulier en milieu urbain) des mesures de retombées par le système de jauge qualifié par L’INERIS. Ces différentes possibilités sont ainsi mises en œuvre dans les UIOM de la région.



Après s’être mobilisée sur la mise en conformité des unités, l’action de l’État (DREAL) porte à présent sur la consolidation des bons résultats à l’émission et la mise en place des suivis dans l’environnement. Ces bilans sont présentés lors des réunions des CLIS devenues CSS.

Usine Vedène SITA Méditerranée