Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat - Air - Energie

Potentiel de développement au sol

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 mars 2020

Suite à la publication du cadre régional pour le développement du photovoltaïque en PACA, le Cerema a évalué les potentiels de développement du photovoltaïque sur les quatre zones identifiées par le cadre.
Une différence notable de l’étude avec le cadre régional est la caractérisation des espaces agricoles comme relevant de zones rédhibitoires (le cadre régional les a classées en zone à enjeux forts). De ce fait, la surface de la zone rédhibitoire calculée par le Cerema représente près de 88 % du territoire régional.

Alors que l’objectif du SRADDET correspond au développement d’environ 12 GWc d’installations photovoltaïques au sol d’ici 2050, les chiffres du tableau ci-dessus montrent que cet objectif ne pourra être atteint sans aller sur des zones comprenant des enjeux. En effet, les professionnels du photovoltaïque relèvent que beaucoup de sites dans les zones sans enjeu identifié ou à enjeu modéré présentent des contraintes (taille, topographie, etc.) qui limitent le potentiel de développement de projets PV.

Le cas des parkings et terrains dégradés

Une récente étude de l’ADEME évalue le gisement national relatif aux zones délaissées et artificialisées propices à l’implantation de centrales photovoltaïques à 53 GW. Une déclinaison régionale amène à un potentiel régional de 2467 MWc. Les résultats de l’étude sont présentés dans le tableau suivant :

De même que pour l’étude du Cerema, les professionnels du photovoltaïque relèvent que beaucoup de sites identifiés dans ces études présentent des contraintes qui empêchent le développement de projets photovoltaïques.

Le cas des PV flottants

À l’image de la récente mise en service de la centrale photovoltaïque de Piolenc (Vaucluse), les installations photovoltaïques flottantes, grâce à la technologie « hydrelio » (système de flotteur), se développent.
Le potentiel de développement de cette nouvelle technologie n’a pas encore été totalement évaluée par les services de l’État mais la société Akuo Energy (développeur du projet récemment inauguré à Piolenc (84)) a fournit les éléments d’analyse suivants :


* PS = Poste Source
** ZP = Zone Protégée

À noter que la réglementation sanitaire actuelle interdit toute installation photovoltaïque dans les périmètres de protection immédiate des plans d’eau destinés à la consommation humaine, excluant ainsi un potentiel intéressant qui ne rentrait pas en conflit avec l’enjeu de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers et, a priori, avec peu d’enjeux relatifs à la biodiversité.