Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques

Portrait de territoire "ICPE et Inondation"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 septembre 2021

L’arc méditerranéen compte 5 565 installations classées soumises à autorisation ou enregistrement. 64% d’entre elles sont exposées aux inondations.
Le nombre d’installations classées varie significativement selon les départements de l’arc méditerranéen. Sept départements comptent plus de 300 ICPE soumises à autorisation et enregistrement sur leur territoire : l’Aveyron, les Bouches-du-Rhône,la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l’Hérault et le Tarn avec tous a minima 50% d’elles dans l’emprise de l’EAIP cours d’eau et/ou submersion marine.

Le retour d’expérience des évènements passés montre que lors d’inondations passées, certaines installations industrielles ont été impactées occasionnant l’endommagement de certains équipements, des arrêts temporaires d’activités, parfois des pollutions et des incidents technologiques.

Les interactions entre aléas naturels et installations industrielles font aujourd’hui l’objet d’une attention soutenue compte tenu notamment des conséquences du changement climatique, qui a pour effet reconnu une fréquence accrue des phénomènes naturels extrêmes. Ainsi, la vulnérabilité des installations classées face à un risque connu (et cartographié) tel que le risque d’inondation sur l’arc méditerranéen nécessite une attention particulière.

Les zones les plus vulnérables aux inondations sont, sur l’arc méditerranéen, couvertes en grande partie par des études, des recommandations, des plans d’actions (PAPI) ou des réglementations du droit du sol (PPRI) qui renvoient à des cartographies dédiées. Il est assez aisé d’extraire une liste d’établissements exposés aux aléas d’inondation et concernés par des outils de prévention ou de prévision existants.
En mieux partageant la connaissance et les potentiels de ces outils, en améliorant la conscience des risques d’inondation et travaillant avec les exploitants et leurs partenaires, il en découlera une meilleure préparation de ces installations à faire face à de futures inondations et dans la réduction des conséquences dommageables les concernant.

Ce portrait de territoire permet de disposer d’un socle de connaissances indispensable à la prise de conscience de la problématique « ICPE et inondation » et à l’identification de priorités d’actions.

Les bonnes pratiques mises en œuvre au sein des ICPE exposés aux inondations sur l’arc méditerranéen peuvent être des exemples inspirant pour une mise en œuvre locale.

Télécharger le document : natech inondation arc mediterraneen (format pdf - 11.2 Mo - 02/09/2021)