Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 
 

La prévention de la legionellose

 
 

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 juin 2014

Les légionelles sont des bactéries qui prolifèrent dans l’eau douce entre 25°C et 42 °C. Elles sont présentes naturellement dans les cours d’eau, les lacs, et parfois dans les sols humides. Elles peuvent également se développer dans certains milieux artificiels, comme les réseaux d’eau chaude sanitaire, les réseaux de refroidissement de certains procédés industriels ou de systèmes de climatisation.

La légionellose est une infection bactérienne respiratoire qui peut prendre une forme de pneumopathie sévère, voire mortelle dans 15 à 20 % des cas. Elle est due à une bactérie de la famille des legionella qui compte 50 espèces dont une, Legionella pneumophila, est majoritairement mise en cause (90% des cas).

En 2010, 1540 cas ont été signalés en France selon l’INVS (institut de veille sanitaire) entrainant 159 décès soit une létalité de 12 %.

En PACA, le taux d’incidence 2011 est de 2.7 pour 100 000 habitants. 133 cas ont été signalés representant une baisse de 25 % par rapport à 2010.

Les Tours Aéro Réfrigérantes (TAR)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 juin 2014
Les tours de refroidissement par voie humide, appelées tours aéroréfrigérantes fonctionnent sur le principe de pulvérisation d’eau dans l’air. Elles représentent un milieu favorable à la prolifération des légionelles et à leur dispersion dans l’atmosphère, et peuvent être à l’origine de cas de légionellose. Les TAR, sont principalement utilisées pour le refroidissement de procédés industriels et pour la climatisation de certains locaux.

La réglementation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 juin 2014

Les tours de refroidissement par voie humide font l’objet d’une réglementation spécifique. La nomenclature des installations classées les vise à la rubrique 2921, refroidissement par dispersion d’eau dans un flux d’air. Les arrêtés ministériels du 13 décembre 2004 fixent les prescriptions applicables aux installations soumises à autorisation et à déclaration. Ces prescriptions ont pour objectif de limiter la prolifération de légionelles dans les circuits de refroidissement.
Ils imposent notamment :
- une analyse méthodique des risques de développement de légionelles prévoyant la réalisation d’un plan d’entretien préventif, de nettoyage et de désinfection et la réalisation d’un plan de surveillance, visant à maintenir en permanence la concentration en légionelles à un niveau inférieur à 1000 UFC/L (unité formant colonie),
- des analyses régulières en légionelles sur les installations,
- un plan d’actions correctives à mettre en œuvre dès que les seuils de certains paramètres sont dépassés.

Des guides sont disponibles pour accompagner les exploitants :
- guide méthodologique pour la réalisation d’une analyse de risque de prolifération de légionelles dans les installations de refroidissement par dispersion d’eau dans un flux d’air,
- guide technique du CETIAT « Les différents procédés de refroidissement d’eau dans les installations industrielles et tertiaires ».

Ils sont disponibles en téléchargement sur le site de la DREAL PACA :
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/tours-aerorefrigerantes-a1272.html

La réglementation est en cours de modification. De nouveaux textes devraient être publiés en 2013.

Les actions menées en PACA en matière de prévention de la légionellose

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 juin 2014

Les actions de prévention de la légionellose mobilisent les services des installations classées depuis plusieurs années. La région PACA compte environ 450 établissements exploitant un nombre total de 1000 TAR.
Afin de prévenir au maximum le risque de dispersion de légionnelles dans l’atmosphère, la DREAL est tenue informée de tout dépassement de plus de 100 000 UFC/L.

Nombre de dépassements

Département 04 05 06 13 83 84 total
2012 0 0 1 4 1 0 6
2011 1 0 1 5 4 0 11
2010 0 0 2 8 0 2 12
2009 1 0 2 9 0 0 12

Lors des cas de dépassement, l’exploitant arrête immédiatement son installation et réalise une vidange, un nettoyage et une désinfection de l’installation.
En complément, les services des installations classées procèdent à des visites d’inspection de ces établissements.
Des contrôles inopinés en légionnelles dans les circuits sont réalisés par un laboratoire agréé.