Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Biodiversité - Eau - Paysages

Fragmentation des milieux naturels

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 avril 2010

Depuis l’apparition de l’agriculture et la création des premières cités, l’homme exploite et transforme les systèmes vivants à son profit. Pendant des millénaires, ces transformations sont restées globalement modérées. Mais depuis l’avènement de l’ère industrielle et des énormes capacités d’intervention qu’a autorisées l’utilisation des énergies fossiles, les perturbations sont devenues plus destructrices. A une réduction importante des surfaces d’habitats naturels, s’ajoute un cloisonnement des différents fragments de plus en plus isolés les uns des autres et une dégradation de la qualité des habitats par multiplication des effets de lisière. C’est le phénomène de fragmentation.

Outre les changements d’affectation des sols et la destruction pure et simple d’espaces naturels, la fragmentation des habitats naturels est aujourd’hui reconnue comme une menace majeure pour la biodiversité par la convention sur la diversité biologique de Rio. La communauté scientifique (Millennium Ecosystems Assessment) considère notamment que la fragmentation écologique est devenue l’une des premières causes de la perte de biodiversité, avant la pollution.

Les trois documents présentés sont consacrés à la fragmentation des milieux naturels. Ils ont pour objectif de :

  • faire le point sur l’état de l’art en matière de caractérisation et d’évaluation de la fragmentation des milieux naturels, basée sur une recherche bibliographique. Le CETE Méditerranée a réalisé cette partie de la prestation, qui fait l’objet du présent tome 1. Après un rappel des effets de la fragmentation sur la qualité et la viabilité des espèces et de diverses notions d’écologie du paysage, deux méthodes d’évaluation sont abordées en détail : l’approche spatiale et fonctionnelle d’une part, l’approche spatiale et statistique d’autre part ;
  • dégager, à partir de l’étude du territoire de la plaine de Cogolin (83), une méthode simple, à destination des maîtres d’ouvrage et des bureaux d’études prestataires, permettant de caractériser la fragmentation de l’espace liée aux infrastructures et aménagements. Cette méthode, qui se veut un véritable outil d’aide à la décision, a été testée dans sa dimension prospective sur le territoire de la plaine des Maures (83). Cette étude a été réalisée par une équipe naturaliste (Hervé GOMILA consultant - NATURALIA - GCP Groupe Chiroptères de Provence - Elisabeth LAURIOL, Cartographie et SIG), en collaboration avec le CETE Méditerranée. Le tome 2 expose le principe de la méthode et les cartes qui en résultent sont présentées dans l’atlas qui fait l’objet du tome 3.
  • caractériser les critères et les facteurs nécessaires à l’évaluation de la fragmentation en tenant compte des spécificités de la région PACA, remarquable à la fois par la richesse de sa biodiversité et par la forte pression anthropique sur les milieux naturels.

Pour en savoir plus :

En téléchargement :

Attention, le temps de téléchargement des deux fichiers précédents peut être long car ils contiennent beaucoup de cartes au format A3.