Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement - Construction - Foncier

FNAVDL – Appel à projets régional pour l’octroi de subventions

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 octobre 2020

Pour 2020, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a été dotée, d’un budget de 3,8 M€, deuxième budget régional après l’Ile de France. Cet appel à projets régional, (format pdf - 1.2 Mo - 26/10/2020) , lancé par les services de la DREAL et de la DRDJSCS, en lien avec l’AR Hlm PACA & Corse est destiné à sélectionner les actions départementales.

Quel est l’objectif de ce nouveau programme AVDL ?

Le nouveau programme a pour objectif principal d’apporter des réponses permettant d’insérer durablement dans le parc de logements ordinaires des ménages cumulant des difficultés économiques et sociales. 30 % du budget régional devra être destiné à des actions portées ou co-portées par des bailleurs sociaux.
Les actions que ce dispositif financera devront favoriser l’accès et le maintien dans le logement de ménages en grande difficulté (personnes à la rue et en centres d’hébergement, victimes de violences conjugales, jeunes sortants de l’ASE…) grâce à un accompagnement social adapté et à un renforcement de la gestion sociale.

Comment candidater ?

Vous pouvez déposer votre dossier de candidature, à partir de ce jour, jusqu’à au 15 décembre 2020. Vous devrez vous rapprocher de la DDCS (PP) concernée par le territoire de votre action afin de transmettre votre dossier.
Vous trouverez les modalités pratiques du dépôt de candidature dans les documents à télécharger :

Les services instructeurs départementaux et régionaux auront jusqu’au 15 février 2021 pour instruire les projets et annoncer les résultats.

A noter :
Le 5 novembre 2020 est organisé un webinaire animé par la DREAL présentant la réforme du FNAVDL aux acteurs du logement (services de l’Etat, bailleurs, opérateurs). Des temps d’échanges sont prévus permettant aux opérateurs et aux bailleurs de faire remonter leurs difficultés mais également de se connaître et ainsi favoriser les binômes "bailleurs-opérateurs ».