Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Publications

Bulletin Hydro - Juillet/Août 2015

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 septembre 2015

Une météo contrastée ; des niveaux tout juste maintenus

Après un mois de Juillet exceptionnellement chaud (anomalie remarquable de +2.7 °C plaçant juillet 2015 en seconde position parmi les mois de juillet les plus chauds) et sec (bilan des pluies efficaces le plus souvent négatif de 0 à –50 mm sur la majeure partie de la région), le climat de ce mois d’août a été bien plus contrasté. En effet, ce mois-ci, on constate un fort déficit pluviométrique sur un large secteur entre Marseille et Toulon (déficit de -75 à -100%) où les pluies ont été quasiment absentes (un cumul mensuel de 0 à 10 mm seulement !). Toutefois le cumul pluviométrique a été très excédentaire sur le territoire du delta du Rhône où il a plu 3 à 5 fois plus que d’habitude (entre 100 et 150mm cumulé).
Excepté ces deux extrêmes, la situation pluviométrique est autour de la moyenne pour le reste de la région avec une tendance plutôt excédentaire sur le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, et plutôt déficitaire sur le Var et les Alpes-Maritimes.
Les pluies, si elles ont arrosé certains secteurs, n’ont pas vraiment eu d’effet bénéfique sur les ressources superficielles, qui étaient, déjà, à des niveaux plutôt bas en Juillet. En effet, même sur les cours d’eau les plus exposés aux épisodes pluvieux de fin août (extrême Ouest des Bouches-du Rhône), les pics de crue ont été brefs et n’ont pas suffit à faire augmenter durablement les ressources.
Sur les eaux souterraines, les pluies de fin de mois ont permis une remontée des niveaux piézométriques sur la plupart des nappes ; les niveaux mensuels sont proches des médianes sauf en montagne où ils sont plus faibles.