Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
La DREAL PACA

Un hiver sous forte vigilance …

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 décembre 2016 (modifié le 12 janvier 2017)

  Le parc nucléaire connaît actuellement des problèmes significatifs d’approvisionnement.

Heureusement, il existe des mesures de sauvegarde si une vague de froid conduit à prévoir l’impossibilité d’équilibrer la demande par l’offre qui peuvent être activés séquentiellement par RTE :

  • l’interruptibilité, qui est une forme d’effacement de sites industriels à très court préavis (environ 1 GW de demande effacée) ;
  • la réduction de 5% de la tension sur les réseaux de distribution électriques : cette mesure, qui peut être ressentie par le consommateur final (chauffage et appareils de cuisson moins efficaces) permet de gagner 3 à 4 GW de demande (utilisée en février 2012 dans l’Est de la Région PACA) ;
  • en dernier recours les délestages, c’est-à-dire à couper l’alimentation en électricité d’une partie des utilisateurs des réseaux.

Il y existe également l’outil ECOWATT et les actions citoyennes (voir ci-dessous)

Le ministère en charge de l’ Energie (MEEM) a lancé le 18 novembre une campagne d’information nationale (par voie presse et radio) pour la mise en oeuvre des meilleurs gestes énergie : www.developpement-durable.gouv.fr/Segolene-Royal-lance-une-campagne,49023.html

Egalement, RTE met en place un dispositif d’alerte éco-citoyen à l’échelle nationale. Sur un principe identique à celui d’EcoWatt PACA, des appels aux gestes d’économie d’énergie seront lancés, la veille pour le lendemain, dans toute la France via l’application éCO2mix de RTE.

  La démarche ECOWATT

ÉcoWatt PACA est l’outil qui prévoit et qui signale, à tous ceux qui adhèrent à la démarche, les journées d’hiver où se produisent, entre 18h et 20h, les plus fortes pointes de consommation électrique à l’échelle régionale. Il permet ainsi aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur d’adapter leurs comportements de consommation dans une démarche éco-citoyenne.

Depuis la saison 2015-2016, le dispositif EcoWatt PACA permet de signaler la veille pour le lendemain 2 types de journée :

  • Les journées « forte » (orange) où la pointe de consommation régionale est égale ou supérieure à 7 500 MW. Ce niveau de consommation est atteint en moyenne 10 à 15 jours par an
  • Et les journées « Extrême » (violet) où la pointe de consommation régionale est égale ou supérieure à 8 000 MW. Ce niveau de consommation est atteint en moyenne 3 à 4 jours par an.

Le dispositif est adapté cet hiver 2016-2017 pour que :

  • Les alertes émises au niveau national soient relayées systématiquement auprès des EcoW’acteurs pour qu’ils puissent réduire leur consommation et contribuer à la sécurisation d’alimentation du pays ;
  • Exceptionnellement, les pointes de consommation régionales donneront lieu à un envoi d’un message d’information et d’incitation aux Éco’gestes, par mails et via les réseaux sociaux, aux EcoW’acteurs uniquement si elles sont concomitantes avec une alerte au niveau national.

Ces seuils sont déterminés grâce au service prévisions de RTE. Les prévisions sont établies à partir de l’historique des années précédentes et de données fournies par Météo-France relatives aux températures et à la nébulosité. Elles sont réajustées et affinées quotidiennement. Grâce aux signaux EcoWatt, les consommateurs pourront adapter leur comportement et contribuer ainsi à maîtriser la pointe de consommation du soir.

  ECOGESTES

Afin de gérer au mieux la décongestion du réseau électrique en cas de pic de consommation (l’hiver entre 18 et 20h, et entre 7h et 10h), RTE Sud-Est appelle à la mobilisation citoyenne et à la mise en oeuvre d’éco-gestes à la maison et au bureau :

  • traquer le gaspillage et éteindre les appareils non utilisés (ordinateurs, lampes, imprimantes et photocopieurs, débrancher les chargeurs qui consomment de l’énergie même à vide),
  • démarrer les appareils de lavage après 20h,
  • baisser la température du chauffage de 1 ou 2 degrés,
  • éviter la cuisson au four électrique.

La DREAL PACA est engagée dans le dispositif depuis 2013 : les 620 agents reçoivent, via une newsletter, les informations relatives à la mise en oeuvre recommandées des éco-gestes en cas de fortes consommations constatées par RTE en région PACA : www.ecowatt-paca.fr/ecogestes/la-liste-des-ecogestes/

Le dispositif EcoWatt existe également en Bretagne, pour la sécurisation de cette autre péninsule électrique.

  ECO2MIX et DELESTAGES

Eco2mix : Outil RTE sur votre ordinateur ou votre smartphone, pour tout savoir de l’électricité en France et dans votre région : http://www.rte-france.com/fr/eco2mix et notamment :

  • Découvrir en temps réel les évolutions de l’électricité en France
  • Découvrir les variations de la production et de la consommation nationales au fil des heures et des saisons.
  • Découvrir les variations des émissions de CO2 au fil des heures et des saisons.
  • Observer les échanges d’électricité avec les pays frontaliers.
  • Visualiser la mise en œuvre de la transition énergétique dans votre région
  • Observer consommation et production pour chaque région ainsi que l’importance de la solidarité interrégionale.
  • En un coup d’oeil, les caractéristiques du mix électrique et de la consommation de votre région.
  • Observer la couverture de la consommation par la production de chaque région.
  • Suivre heure par heure l’évolution de la production hydraulique, éolienne et photovoltaïque de votre région …

Délestage ou coupure d’alimentation en électricité

Si RTE ou ENEDIS (ex ERDF) doivent engager la procédure de délestage, certains usagers ne doivent pas être coupés : ce sont les abonnées prioritaires qui sont clairement identifiés dans chaque département.

L’arrêté du 5 juillet 1990 prévoit un service prioritaire de l’alimentation en électricité, auprès des établissements pour lesquels une coupure entraînerait des dommages graves (article 2 de l’arrêté du 5 juillet 1990). Il peut s’agir d’établissements de santé, d’installations concourant au bon fonctionnement d’autres services publics (installations de signalisation, éclairage…) ou d’installations industrielles.

La circulaire interministérielle du 21 septembre 2006 liste en particulier les catégories d’établissement de santé pouvant être identifiés comme prioritaires : il s’agit des établissements pour lesquels une coupure entraînerait des dommages vitaux graves (centres hospitaliers, établissements de soin de courte durée…) ainsi que les établissements pouvant être intégrés dans les listes dites complémentaires.

Les listes des 6 départements de PACA ont été mises à jour en 2016 et sont disponibles sur le site internet de la DREAL PACA.

Historique création Ecowatt et faible production d’énergie en PACA
Jusqu’en avril 2015, l’Est de la région PACA était considérée en situation de fragilité électrique du fait d’une insuffisance de maillage du réseau. Le filet de sécurité inauguré en avril 2015 par RTE permet à cette partie de la région de bénéficier d’un niveau de sécurisation identique au reste du territoire français.

Toutefois, cette sécurisation n’est garantie à long terme qu’à l’aide d’un programme engageant pour la maîtrise de la demande en électricité et pour le développement local des énergies renouvelables.

En effet, si les consommations poursuivent leur augmentation, le risque de saturation (croissance de la consommation venant rencontrer à nouveau la limite de capacité du réseau) se représentera à l’horizon 2025 - 2030.

Depuis 2010, le dispositif EcoWatt concourre à une sensibilisation des citoyens pour la réduction de la puissance électrique consommée : lors d’un appel à la mobilisation citoyenne à l’hiver 2012, 70 MW ont pu être effacés, soit l’équivalent de l’effacement de la ville de Fréjus.

La consommation électrique de la région augmente légèrement chaque année (37 970 GWh de consommation totale finale corrigée en 2015, +0,9% par rapport à 2014), et est couverte par 45% de la production d’électricité régionale (de 16 980 GWh).

Cette dernière est issue pour moitié de la filière hydroélectrique, très fluctuante selon les années et la pluviométrie et où une forte chute (- 2 091 GWh) a été enregistrée en 2015, et est soutenue par l’augmentation de la part des autres filières avec notamment le solaire photovoltaïque qui représente 3,3% et le thermique gaz et charbon 11,3% de cette production régionale électrique.