Logo préfècture région
DREAL   Provence Alpes-Côte d’Azur
Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Les voies bus sur autoroutes :

publié le 11 avril 2017
La Métropole Aix–Marseille Provence (AMP) compte près de 2 millions d’habitants et 720 000 emplois. Son organisation multipolaire et le développement périurbain des zones résidentielles et d’activité ont conduit à une situation singulière en matière de transport et mobilité. L’accroissement des besoins de déplacement, + 10 % depuis 20ans, et la place ultra-dominante de l’automobile entraînent une saturation des axes de circulation et des nuisances collectives en termes de congestion, pollution, bruit, perte de temps, insécurité routière. Cette situation justifie la mise en place de solutions de mobilité alternatives.

Le développement d’une offre de transport en commun par cars utilisant les infrastructures autoroutières existantes constitue une réponse aux besoins d’amélioration des conditions de déplacements.

Cette approche multimodale des déplacements à l’échelle de la Métropole s’est traduite par la réalisation de près de 5 km de voies réservées sur le corridor Aix-Marseille :

  • En 2013, une première voie réservée bus de 2 km a été aménagée sur l’A7 à l’entrée de Marseille dans le secteur de Saint-Charles ;
  • En 2015, la Bande d’Arrêt d’Urgence (BAU) a été aménagée sur 1,4 km au niveau de Plan de Campagne afin d’accueillir les bus aux heures de pointes ;
  • Fin janvier 2017, une deuxième section a été aménagée sur la BAU dans le secteur de Plan de Campagne. Elle porte sur 1,5 km en amont de l’aménagement précédent. Une troisième phase est programmée en aval, d’ici la fin de l’année 2017.

D’autres actions sont prévues et programmées sur le corridor Aix-Marseille. Les deux corridors Marseille-Aubagne et Marseille-Vitrolles, à l’instar du corridor Aix-Marseille, présentent également de forts enjeux en matière de mobilité. Des actions de priorisation des bus y sont également en projet, aux extrémités de l’autoroute A50 et sur l’autoroute A7, dans le secteur d’Agavon, pour la desserte de l’aéroport.

La volonté partagée de l’État, du Conseil Régional, du Conseil départemental et de la Métropole Aix-Marseille-Provence avait permis d’inscrire 30 M€ au CPER 2015-2020 pour le développement de voies bus sur autoroutes.

En téléchargement :

Lettre d’information n°1 - Voies bus sur autoroutes - Mars 2017 (format pdf - 1.7 Mo - 01/03/2017)

Priorisation des transports collectifs sur les autoroutes métropolitaines (format mov - 187.8 Mo - 01/03/2017) Ouverture de la voie réservée au nord de Plan de Campagne