Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Prévention des risques
 

Risques naturels

L’exposition de la région PACA aux risques naturels est directement associée au caractère « extrême » du climat méditerranéen, dont la sécheresse estivale et la violence des précipitations automnales favorisent alternativement feux de forêt, mouvements de terrain et inondations.

La région est nettement plus exposée aux risques naturels majeurs que la moyenne du territoire national avec l’ensemble de ses communes, soit 946, soumises à un, voire plusieurs risques naturels majeurs dont :

882 d’entre elles impactées par l’aléa inondation  ;
928 par l’aléa « mouvements de terrain hors RGA » ;
506 par une exposition moyenne ou forte au Retrait Gonflement des Argiles (cf. cartographie de l’exposition au phénomène) ;
110 par l’aléa avalanche  ;
912 par l’aléa feux de forêts ;
946 par l’aléa séisme ( avec 4 zones de sismicité depuis 2011 [ très faible, faible, modérée et moyenne ] suite au Plan séisme du 22 octobre 2010) :
172 classées en zone 2 (potentiel "présence radon" faible avec des facteurs géologiques particuliers) et 126 en zone 3 (potentiel "présence radon" significatif) (source : Arrete_MTES_27_06_2018 et Article R1333-29 du Code de la Santé Publique).

Sur les vingt dernières années, seules 104 communes de la région n’ont pas fait l’objet d’au moins un arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

La diffusion et le partage des connaissances en matière de risques majeurs qu’ils soient naturels ou technologiques s’acquièrent au travers de documents informatifs et techniques réalisés à plusieurs échelles (région, département et commune). Le site internet « Géorisques  » est consacré à la mise à disposition, le partage et l’actualisation d’informations relatives aux risques naturels et technologiques pour renforcer notre résilience. Il permet :

  • de mieux connaître les risques sur une commune ou au niveau d’une adresse précise ;
  • de s’informer sur les risques naturels et technologiques présents sur le territoire métropolitain et en outre-mer ;
  • de disposer d’indicateurs sur la prévention, les enjeux et la sinistralité au travers de l’Observatoire national des risques naturels ;
  • de consulter les bases de données métiers et les télécharger sous différents formats ;
  • de créer une carte de risques ou de visualiser les informations via l’espace cartographique dédié.