Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports - Infrastructures - Véhicules

Semaine de contrôles coordonnés dédiée au transport des marchandises dangereuses

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 octobre 2020

Avec 81 sites SEVESO, trois sites comportant au moins une installation nucléaire de base, civile ou militaire [1], et de nombreux secteurs d’activité générateurs de flux de marchandises dangereuses (hôpitaux, incinérateurs, stations d’épuration…), la région Provence – Alpes – Côte d’Azur est particulièrement exposée aux risques liés au transport de marchandises dangereuses [2]. À titre d’exemple, il peut s’agir de l’approvisionnement en carburant des stations services, du ravitaillement des supermarchés en bouteilles de gaz, des transports d’explosifs pour les feux d’artifice ou les avalanches, en passant par la livraison de missiles sur les emprises militaires.

Dans de ce contexte, les contrôleurs des transports terrestres de la DREAL PACA, accompagnés des forces en tenue, se sont fortement mobilisés, du 14 au 18 septembre 2020, pour la semaine européenne de contrôle consacrée au contrôle des marchandises dangereuses. Cette action coordonnée sur le territoire régional a permis de contrôler quelque 124 véhicules parmi lesquels 26 se trouvaient en infraction et un véhicule a été temporairement immobilisé. Au total, les contrôleurs des transports terrestres ont constaté 54 infractions dont 28 à l’accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route.

Cette action était organisée par Euro Contrôle Route (ECR), groupe de services européens d’inspection du transport qui a pour objectifs d’améliorer la sécurité routière, de favoriser une concurrence plus loyale ainsi que de meilleures conditions de travail dans le secteur du transport routier. Ainsi, des contrôles sur route communs et coordonnés, ciblés sur des thématiques spécifiques (transports routiers de voyageurs, marchandises dangereuses, contrôle technique, AD blue, fraudes et manipulations des tachygraphes) sont organisés sur des périodes d’une semaine chacun dans le cadre d’une programmation annuelle appliquée de manière simultanée en Europe.
Cette collaboration vise à harmoniser autant que possible les pratiques de contrôle des pays européens en recourant à la concertation, à la collaboration et à des initiatives communes.

[1données Observatoire régional des risques majeurs en PACA et CYPRES (mai 2017)

[2Une matière est classée dangereuse lorsqu’elle est susceptible d’entraîner des conséquences graves pour la population, les biens et l’environnement, en fonction de ses propriétés chimiques et/ou physiques ou par la nature des réactions qu’elle peut engendrer