Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Communication / Presse
 

Revitalisation industrielle du site de l’ancienne raffinerie de Berre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 décembre 2014

Michel CADOT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône, a présidé ce jour, le premier comité de suivi du projet de revitalisation du site de l’ancienne raffinerie de Berre.

Cette réunion, associant les élus, les services de l’Etat, les syndicats, la direction du site et les partenaires institutionnels concernés, a permis de faire un point sur les engagements pris par LyondellBasell auprès du Ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique, à la suite de la fermeture définitive de la raffinerie.

A cette occasion, LyondellBasell a présenté l’état d’avancement du programme de revitalisation du site qui avait été prévu lors d’une réunion en préfecture en juin dernier et qui s’articule autour de plusieurs actions visant à :

- Requalifier le site, en assurant la décontamination des installations, une dépollution des terrains et une rationalisation de son fonctionnement,
- Réindustrialiser le site en créant au moins 100 emplois localement.

L’ensemble des partenaires ayant assisté à la réunion, soucieux que les engagements de LyondellBasell se concrétisent, ont salué le travail déjà accompli et estimé que les pistes de travail présentées par l’industriel sont encourageantes. Elles devront être précisées et développées lors du prochain comité de suivi.

Cette réunion a également permis un échange constructif sur l’avenir du site et sa vocation future. A ce sujet, les participants s’entendent sur la nécessité de privilégier une réindustrialisation du site dans une logique de plate-forme économique, en y implantant des activités susceptibles de développer des synergies avec le pôle pétrochimique de Berre, à l’instar des travaux en cours dans le cadre du projet PIICTO (Plate-forme Industrielle et d’Innovation Caban-Tonkin). La revitalisation du site de l’ancienne raffinerie sera ainsi compatible avec la prise en compte du risque technologique et permettra de conforter l’ensemble du site pétrochimique.

Le prochain comité de suivi de la revitalisation de l’ancienne raffinerie se tiendra en mars 2015.