Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Territoire Aménagement Données

Résultats de la 5ème campagne de labellisation EcoQuartier : PACA est bien représentée !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 décembre 2017 (modifié le 2 janvier 2018)

5ème session de labellisation : 2017

La région PACA a été bien représentée cette année avec 2 projets labellisés étape 3 (opérations livrées) et 3 projets labellisés étape 2 (travaux en cours).
Dossier de presse 2017 - (Site ministère)

Grand Coudoux à COUDOUX (13) : labellisé étape 3
C’est un véritable quartier proposant des fonctions diversifiées qui viennent renforcer le centre-village.
Ce projet de densification du centre-ville volontariste, offre des formes urbaines nouvelles sur la commune, comme alternative au pavillonnaire. Une bonne intégration de cette nouvelle forme urbaine au tissu existant permet par ailleurs de proposer une bonne diversité des typologies de logements (petit collectif, maison en bande, maison individuelle, …). Ce projet consiste donc en le développement d’une offre jusqu’alors inexistante en petits logements, de façon à faciliter le parcours résidentiel des habitants du village.
Sont également à souligner la cohérence de la démarche dans un temps long (persistance d’une même volonté politique au gré des municipalités) comme la mise en œuvre de la méthodologie « Piloter un quartier durable » dès 2004, et surtout l’effet levier de l’opération qui a créé l’émulation au sein de la commune à l’occasion de la conception de ce quartier, et amené les habitants à s’investir dans d’autres démarches de développement durable.


Cannes Maria à CANNES (06) : labellisé étape 3
Ce projet place au cœur de ses ambitions les dimensions sociales et culturelles lui permettant d’assurer le rayonnement au-delà du périmètre du quartier, à l’échelle de la ville, de contribuer à l’intégration de l’opération dans le quartier, et à tisser des liens entre quartiers.
Il bénéficie d’un contexte local déjà structuré et favorable en matière de gestion urbaine (déchets), de mobilité (proximité d’une ligne structurante de TCSP), ou encore de concertation (« nouvelle politique des quartiers »), et a fait l’objet d’attentions sur le volet patrimonial et paysager assurant au mieux son insertion urbaine.
Le travail avec les acteurs locaux permet de proposer une offre de commerces, services et équipements judicieusement pensée en complémentarité de l’offre existante.
Le portage politique fort de la ville et sa politique foncière active ont permis d’identifier ce site dont la localisation fait sens : proposer des logements sociaux et à coûts maîtrisés en plein centre de Cannes, et de résorber la coupure entre les quartiers Prado République et Californie.


Centre-bourg à VOLONNE (04) : labellisé étape 2
Volonne est une commune rurale de 1700 habitants, qui constitue un petit pôle de service grâce à la présence d’un bureau de poste, d’une trésorerie, de plusieurs professionnels de santé et de quelques commerces de proximité. Le projet d’EcoQuartier centre-bourg vise à conforter sa centralité aux échelles communale et intercommunale :

  • en requalifiant les espaces publics avec des aménagements répondant aux attentes des différents usagés, dans une utilisation partagée et apaisée,
  • en repensant les mobilités et la place de la voiture,
  • en développant l’offre en équipement notamment autour de l’enfance,
  • en proposant de nouveaux services notamment autour de la santé,
  • en améliorant l’offre en logements (personnes âgées, locatifs sociaux). Ce projet s’inscrit dans une démarche exemplaire en ce qui concerne sa gouvernance et sa conception. Il poursuit des objectifs ambitieux sur le plan écologique, et plus globalement sur les 3 piliers du développement durable, tout en restant cohérent et réaliste avec les capacités financières d’une petite commune en milieu rural. A ce stade, c’est une opération exemplaire, qui se trouve dans un cercle vertueux dans la gouvernance et les partenariats, les financements, la concertation, et a pour ambition d’opérer une densification douce de la commune.


Font Pré à TOULON (83) : labellisé étape 2
Ce projet consiste à requalifier une friche urbaine en pleine ville. La dépollution du site et le développement d’un projet résidentiel axé sur le cadre de vie répondent aux cinq finalités du développement durable et de lutter contre l’étalement urbain.
Un volet intergénérationnel permet de proposer un parcours résidentiel complet sur le grand secteur autour de Font Pré : du logement modulable favorisant le maintien à domicile à la proposition d’une résidence seniors tout en offrant un renforcement des services et dispositifs existants, et propose une crèche sur site.
Une valorisation des modes de déplacements actifs s’inscrit au cœur d’un quartier apaisé et résidentiel en prise directe avec le centre-ville. Les cheminements piétons sont privilégiés et offriront une perméabilité sur le site. Des solutions pour développer l’usage du vélo et des voitures électriques sont proposées afin de favoriser l’usage de ces modes de déplacements et limiter la présence d’une voiture par ménage.


Quartier 112 à MARSEILLE (13) : labellisé étape 2
Le Quartier 112 est une opération de dynamisation du tissu urbain, devant permettre de lier l’extrême centre-ville aux quartiers nord marseillais tout en créant une nouvelle centralité au sein de la métropole Aix-Marseille Provence : doté d’une forte ambition en termes d’expérimentation, d’exemplarité et d’implantations de nouvelles pratiques de durabilité urbaine, adaptées aux spécificités de la ville méditerranéenne sur trois secteurs clés :
- l’îlot Allar (Smartseille), démonstrateur et laboratoire urbain pionnier
- le macro-lot XXL : prolongement de l’îlot Allar vers le nord, dont les principaux enjeux seront de s’intégrer pleinement dans le tissu urbain marseillais en s’affirmant comme l’une des portes d’entrée du centre-ville. Il sera à terme l’élément majeur de l’EcoQuartier.
- le noyau villageois des Crottes : opération ANRU actuellement seul secteur véritablement habité, permettra d’inclure cet ensemble architectural et les populations résidentes dans la dynamique globale de requalification du périmètre de l’extension et d’ouvrir le champ de l’EcoQuartier à des problématiques à la fois contemporaines et patrimoniales.