Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transports - Infrastructures - Véhicules
 

Présentation de l’opération

 
 

Objectif de la réalisation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 septembre 2012 (modifié le 17 septembre 2012)

Rade de Toulon : DDE83 (C.Brun)

Les travaux

Les travaux de la traversée souterraine de Toulon, second tube au Sud, consistent à réaliser à 35 mètres sous le centre ville de Toulon un tunnel d’environ 3 km de long, parallèle au tube Nord mis en service en septembre 2002 dans le sens Nice / Marseille.

Le tube Sud permettra de relier à terme l’A50, depuis Marseille à l’A57, vers Nice et enfin assurer une continuité autoroutière complète.
Une fois achevée, l’opération sera destinée à fluidifier et sécuriser le trafic routier dans la ville de Toulon. Elle participera également à réduire les nuisances (bruit, pollution de l’air).

La réalisation du second tube à Toulon est le plus important chantier routier de tunnel de France, de part les enjeux qu’il représente pour l’agglomération et sa complexité technique.

Dans sa configuration définitive, le tunnel de Toulon comportera deux tubes indépendants, un par sens de circulation, chaque sens comportant 2 voies et tous les équipements pour assurer la sécurité des usagers dans sa traversée.

Pour des raisons de sécurité, la circulation des camions transportant des matières dangereuses y est interdites

Avancement de la réalisation

  • la fiche technique (format pdf - 289.2 ko - 12/09/2012) de l’opération regroupe à la fois la description du projet et les principaux jalons de son déroulement. Elle est amenée à évoluer en fonction de l’avancement de l’opération.
  • Mise à jour de la fiche d’opération : septembre 2012


Financement et coût

Financement dans le cadre du programme général

Les cofinanceurs se répartissent l’investissement sur la clé de financement suivante selon d’une part la convention initiale signée le 27 juillet 2005, et d’autre part, la convention complémentaire de financement pour un montant de 162,9 M€ signée le 02 février 2012 :

Jusqu’à 292.1 M€ Cofinanceurs Au delà 292.1 M€
27,5 % Etat 50 %
27,5 % Conseil Régional PACA 18,96 %
22,5 % Conseil Général du Var 15,52 %
22,5 % Communauté d’Agglomération TPM 15,52 %

Financement dans le cadre du programme de modernisation des itinéraires 2009 /2014

Le financement supplémentaire pour l’achèvement du second tube du tunnel de Toulon s’effectue dans le cadre du programme de modernisation des itinéraires 2009 /2014.

Coût à terminaison 2009 :
292 M€ TTC, sous convention du 27 juillet 2005
Coût à terminaison 2013 :
455 M€ TTC, convention du 27/07/2005 et convention du 02/02/2012

La réévaluation du coût de l’opération prend en compte plusieurs aléas techniques importants et en particulier les données du site et les contraintes du projet :

  • le tube Sud, comme le tube Nord, s’inscrit dans le sous-sol du centre ville de Toulon.
    Comme pour le tube Nord, le passage du tracé s’effectue sous une voirie étroite bordée d’immeubles pendant une quarantaine de mètres.
  • concernant les extrémités Ouest et Est, le tracé s’exerce sous un certain nombre de bâtiments reposant sur un sol dont les contraintes géologiques (écaillage, décollement et charriage d’unités géologiques complexes, morcellement et cisaillement des terrains, brèches) ont imposé des analyses (par sondage) continues pour déterminer le degré de sensibilité des bâtis, évaluer les risques et prendre les mesures confortatives pour compenser les tassements.

Le rythme du creusement et parfois son arrêt (Puits Marchand en août 2009, immeuble de l’Esplanade, chapelle des Maristes sur le front Ouest en mai 2010) ont par conséquent été subordonnés à ces données pour assurer la sécurité des travaux.

C’est à la fois dans une progression très prudente des travaux ainsi que dans la mise en oeuvre de grandes mesures de soutènement que les travaux de creusement se sont réalisés.

Cette sécurité dans la progression des travaux de percement a été la principale source de surcoût très importants du fait de soutènements supplémentaires, d’immobilisation de chantier ou encore de ralentissement de cadence.


Les grands repères

Le document de synthèse retrace les grandes dates des phases de réalisation du tube Nord, celles du tube Sud ainsi que les échéances d’achèvement des travaux.