Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat - Air - Energie

Photovoltaïque sur toiture et ombrière

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 décembre 2017 (modifié le 19 décembre 2017)

Accélérer le développement du photovoltaïque sur bâtiment et ombrières de parking - Tous en toiture

Aujourd’hui les enjeux de préservation des terres agricoles et des espaces naturels remarquables sont très importants, ainsi les milieux anthropisés et dégradés doivent être la cible à privilégier pour le développement du photovoltaïque. C’est pourquoi, la DREAL PACA, en collaboration avec ENERPLAN, le réseau des CCI, l’ADEME PACA, la FFB, la CAPEB PACA-Corse, le CEREMA a organisé le 21 novembre 2017 une matinée sur le développement du photovoltaïque en toiture.

Au cours de cet événement, 130 personnes étaient rassemblées pour échanger sur les possibilités offertes par le contexte actuel favorable au développement de cette filière. De nombreuses réalisations d’installations sur toitures et ombrières de parking ont été présentées et constituent des retours d’expérience intéressants.

Ce qu’il faut retenir des échanges :

  • chaque projet présente ses propres spécificités et il faut le penser dans un contexte global (rénovation d’une toiture, réduction de la consommation énergétique, verdissement d’image…) ;
  • de nouvelles technologies permettent d’envisager de nouveaux usages, notamment l’autoconsommation, l’arrivée des véhicules électriques propose des solutions de stockage innovantes, l’innovation d’une manière générale permet de repousser les freins au développement des projets ;
  • le financement participatif favorise la mobilisation les acteurs du territoire et une meilleure appropriation des projets.

Les perspectives :
Il reste encore des freins à lever pour permettre un réel essor de la filière, qui reste encore modéré sur le territoire de la région PACA, terre de soleil par excellence.
Des difficultés persistent, notamment au niveau de l’intégration paysagère, ou de la rentabilité économique des projets encore trop dépendants des aides de la CRE (commission de régulation de l’énergie).
Il semble aussi nécessaire de faciliter la rencontre entre les propriétaires de toitures et les porteurs de projets, et c’était aussi l’un des objectifs de cette matinée de permettre aux acteurs de la filière de se rencontrer. Objectif atteint puisque parmi les participants étaient représentés les porteurs de projet, les collectivités locales, les organismes d’État, bureau d’étude, industriels…
Cette démarche de valorisation par l’exemple va se poursuivre afin de favoriser l’émergence de nouveaux projets et une nouvelle rencontre des acteurs de la filière pourra être envisagée en 2018 autour des paysages productifs.

Questionnaire de satisfaction, et téléchargement des présentations.