Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Articles en Popup

Le paysage

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 décembre 2012 (modifié le 8 février 2013)

Le géographe Vidal de la Blache, fondateur de l’école française de géographie au début du XXe siècle, définit le paysage comme étant « une portion de territoire perçue par un observateur ». Cette définition synthétique traduit les trois dimensions de la notion de paysage :

  • la « portion de territoire » fait référence à la géographie et à l’histoire. Elle conduit à une analyse des territoires fondée sur la géomorphologie, le climat, la géologie, les milieux naturels et la transformation des territoires par l’histoire, les techniques, l’économie, l’agriculture, l’évolution des sociétés.
  • le verbe « perçue » permet de traduire la perception sensible des paysages : axes et points de vue majeurs, seuils, cônes de vue, point ou ligne focal.
  • les termes « par un observateur » traduisent les représentations sociales, culturelles et artistiques du paysage.

Les trois dimensions de cette définition ont été reprises par la convention européenne du paysage (Florence 2000), entrée en vigueur en France le 1er juillet 2006. Elle défini le paysage comme "une partie de territoire, telle que perçue par les habitants du lieu ou les visiteurs, qui évolue dans le temps sous l’effet des forces naturelles et de l’action des êtres humains".

La préservation du paysage en France repose sur des engagements internationaux et sur la législation nationale qui "reconnaît juridiquement le paysage en tant que composante essentielle du cadre de vie des populations, expression de la diversité de leur patrimoine commun culturel et naturel, et fondement de leur identité". Le paysage est partout un élément important de la qualité de vie des populations. Qu’il soit sauvage, paysan ou citadin, remarquable ou quotidien, hérité du passé ou contemporain, le paysage participe pleinement du cadre de vie et constitue un élément essentiel du bien-être individuel et social.