Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Articles permanents page accueil internet

L’économie de la fonctionnalité à la DREAL– Un des piliers de l’économie circulaire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 mai 2016

Le 25 mai, une manifestation régionale sur l’Économie de la Fonctionnalité, un de piliers les moins connus de l’Économie Circulaire, qui est porté activement en PACA compte-tenu des multiples acteurs compétents et mobilisés sur ce concept, s’est tenue dans l’amphithéâtre de la DREAL. Elle a réuni sous la présidence de la DREAL, de la DIRECCTE, de la Région et de l’ADEME, les autres partenaires du Projet (Club CAP EF, ARPE, SKEMA Business School, KEDGE Business School, NOVACHIM,…) coordonnés par l’Institut INSPIRE, qui en était le pilote, et a permis de recueillir de nombreux témoignages d’entreprises régionales ayant déjà adopté ce concept vertueux, d’échanger et de tracer des perspectives sur ce modèle économique d’avenir.

Cette manifestation, présidée par Mireille BENEDETTI, Conseillère Régional, Présidente de l’Agence Régionale Pour l’Environnement (ARPE), Laurent NEYER, Directeur-Adjoint de la DREAL, Patrick MADDALONE, Directeur-Adjoint de la DIRECCTE et Thierry LAFFONT, Directeur régional de l’ADEME, visait à faire le bilan d’un action régionale très novatrice de deux ans sur ce sujet (l’opération CQUEFD) qui a touché plus de 1.200 personnes, et tracer les perspectives sur les suites à donner à cette action.

Malgré les difficultés de transports, plus de 50 personnes, chefs d’entreprises, consultants, collectivités locales, ont pu assister à cette manifestation très instructive et entendre les témoignages de plusieurs entreprises régionales déjà engagées dans cette voie, qui constitue un réel changement de paradigme économique vertueux.

L’économie de la Fonctionnalité constitue un des 7 piliers de l’Économie circulaire, tels qu’il ont été définis au niveau national, de manière concertée, par le CGDD, l’ADEME, puis la DGPR, et valdés, notamment par l’ARF, lors de l’Atelier « Économie Circulaire » de la Conférence Environnementale d’octobre 2013 co-présidée au Palais d’IENA par Philippe MARTIN et Arnaud MONTEBOURG. La conférence nationale de mise en œuvre s’est tenue sous la Présidence de Philippe MARTIN le 13 décembre à Gardanne.

L’Économie de la Fonctionnalité consiste à substituer à l’achat d’un produit ou objet l’achat des services que ce dernier rend.

Elle constitue un véritable changement de paradigme économique le produit ou « bien » concerné reste la propriété de celui qui en vend les services. Facturée en fonction de l’usage réel rendu par le produit on le bien, elle ne doit pas être confondue avec la location, qui est facturée en fonction du temps de mise à disposition du produit ou bien.

De grandes entreprises ont d’ores et déjà adopté ce modèle (Michelin qui vend du kilomètre d’usage et non plus des pneus pour les poids lourds, Rank-Xerox, qui migre vers un modèle uniquement basé sur le nombre de photocopies,…).

Ce modèle économique, côté « offre », concerne principalement les entreprises manufacturières, en revanche, côté « consommateur », il peut toucher toutes les autres catégories (autres entreprises, collectivités locales, services publics, particuliers,…).

Une dynamique régionale s’est créée sur ce sujet en PACA à l’initiative de la Région et de l’ADEME, en partenariat avec la DREAL et la DIRECCTE.

Une action-pilote d’envergure (CQEFD) a permis de sensibiliser nombre d’acteurs concernés (entreprises « offreuses », entreprises, collectivités locales, acheteurs publics, grand public,…), de développer des méthodes, de proposer des formations et des accompagnements, de faire émerger des offres régionales, de mener une étude de faisabilité sur un Centre Régional de Ressources dans ce domaine.