Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
La DREAL PACA

Contenu

Inauguration présidentielle pour la L2 Est

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 décembre 2016 (modifié le 16 décembre 2016)

Le 8 décembre dernier, le Président de la République a inauguré l’ouverture du tronçon Est de la Rocade autoroutière L2 de Marseille. Il était accompagné d’Alain VIDALIES, secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. Cet évènement a eu lieu dans les nouveaux locaux du Centre d’Exploitation et d’Intervention de Clérissy de la DIRMED qui assure l’exploitation de cet ouvrage emblématique de Marseille.

Premier aboutissement d’un projet de 30 ans

Le projet de la rocade L2 est un projet de longue haleine qui voit enfin le jour.

Deux phases de mise en service se succèdent : le tronçon Est a été mis en service le 29 novembre 2016 en présence du Préfet de région, M. Stéphane Bouillon, et le tronçon Nord sera achevé début 2018.

Désormais ouverte aux usagers sur 5 des 10 km au total, cette autoroute urbaine à 2 x 3 voies assurera le contournement du centre-ville de Marseille entre l’A50 et l’A7.

Une autoroute urbaine semi-couverte pour contourner Marseille

La L2 est enterrée sur environ 60 % de sa longueur, grâce à la construction de 9 tranchées couvertes, dont celle de Montolivet et celle de Sainte Marthe, qui mesurent plus d’un kilomètre chacune. Le trafic routier est estimé, dans sa configuration complète, entre 80 000 véhicules/ jour et 120 000 véhicules/jour suivant les sections, dont 5 % de poids lourds.

L’aménagement en surface des tranchées couvertes a fait partie intégrante du projet urbain : pistes cyclables, transports en commun en site propre, aménagements urbains, rénovation urbaine (ANRU), plaine des sports et des loisirs, jardins familiaux, etc.

Des enjeux de sécurité, de bruit et de qualité de l’air

Cet ouvrage est équipé d’un système de détection automatique d’incident et est surveillé 24h/24 par un réseau de caméras.

Les questions du bruit et de la qualité de l’air ont été attentivement étudiées : une cartographie détaillée des nuisances sonores a été réalisée. Le bruit est relativement limité grâce aux 5km de tranchées couvertes et à plus de 3 km d’écrans et merlons anti bruit. Des isolations de façade sont également prévues pour compléter le dispositif ; près de 200 logements devraient être isolés.

Par ailleurs, les études de qualité d’air s’appuient sur une modélisation très détaillée, qui tient compte de la topographie, des conditions de vent : vitesse, direction et stabilité du vent (rafales ou non). Pour chaque polluant, il existe des seuils d’information, d’alerte, ceux recommandés par l’OMS, ou encore les seuils exigés par l’Europe. Le trafic routier génère essentiellement du dioxyde d’azote (NO2) et des particules fines (PM10 et PM2,5). La solution retenue pour limiter l’impact de la rocade L2 est d’expérimenter un asservissement de la ventilation. Cet asservissement devrait permettre de réguler la dispersion des polluants en sortie de tunnel en fonction de la pollution de fond effectivement mesurée.

Reportage photo : Crédit photo : DREAL PACA

(De g. à d.) : Jean-François BOYER (Directeur adjoint), Grégoire de Saint-Romain (Chargé de mission L2), Olivier Teissier (Chef du STIM), Corinne Tourasse (Directrice régionale) et Olivier Torlai (Chargé de mission L2)
(De g. à d.) : Jean-François BOYER (Directeur adjoint), Grégoire de Saint-Romain (Chargé de mission L2), Olivier Teissier (Chef du STIM), Corinne Tourasse (Directrice régionale) et Olivier Torlai (Chargé de mission L2)

Pied de page

Site mis à jour le 23 février 2017
Plan du siteSaisir les services de l’Etat Infos légalesLes infos du site en flux RSSComment s’abonner ?AccessibilitéRecueil de l’avis des utilisateurs | Authentification | Flux RSS