Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports - Infrastructures

Contournement d’Arles : Le bilan de la concertation publique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 janvier 2012 (modifié le 26 juin 2012)

Le bilan de la concertation publique et les suites données au projet par le Maître d’Ouvrage

En téléchargement :

Un large dispositif de communication et d’échanges a été mis en place durant la période de concertation afin d’informer le public et de prendre en considération tous les points de vue :

  • 2 expositions publiques à Arles et Saint-Martin de Crau ont accueilli respectivement 668 et 48 visiteurs ;
  • 2 réunions publiques à Arles et Saint-Martin ont rassemblé respectivement 160 et 55 personnes,
  • 1 site internet avec un forum dédié qui a recueilli 158 contributions.

Le bilan de la concertation souligne l’existence d’un consensus sur la nécessité d’apporter des réponses aux problèmes rencontrés en matière de nuisances pour les riverains de la RN113 et de sécurité routière au droit d’Arles. Il retient que les avis exprimés diffèrent quant aux solutions à mettre en œuvre pour apporter des réponses adaptées à ces problèmes. Au final, le contournement autoroutier d’Arles a recueilli de nombreux suffrages et le maître d’ouvrage poursuivra la concertation sur différents thèmes susceptibles d’améliorer la qualité du projet et de réduire ses impacts sur l’environnement.

Le projet s’inscrit en effet dans un territoire sensible (proximité de patrimoines naturels, du PNR de Camargue, d’activités humaines agricoles, bâti).

Les préoccupations environnementales exprimées conduisent le maître d’ouvrage à être particulièrement vigilant dans les domaines suivants :

  • Protection acoustique à mettre en place pour protéger les riverains.
  • Préservation et rétablissement des réseaux hydrauliques.
  • Préservation de l’activité agricole des territoires traversés et mesures compensatoires.
  • Développement durable du pays d’Arles et protection/préservation de la biodiversité.

Le 10 novembre 2011, lors d’un comité de pilotage présidé par M le Sous-Préfet d’Arles et en présence de toutes les collectivités locales et territoriales, il a été décidé de poursuivre les études du projet sur la base de la variante préférentielle proposée lors de la concertation :

  • TCN+PBN+DRS2 (bande de 300 mètres de large à l’intérieur de laquelle s’inscrira la future route).

Compte tenu des enjeux de l’opération et des préoccupations exprimées, il a été par ailleurs convenu d’inscrire ces études dans le cadre d’une démarche de concertation continue sur les sujets les plus sensibles du projet.

Dans ce sens, des groupes de travail vont être constitués sur les thématiques suivantes :

  • aires de services,
  • échangeurs,
  • nuisances sonores,
  • agriculture et foncier agricole,
  • hydraulique et milieu naturel.

Une fois constitués, les premiers groupes de travail seront mobilisés dès le début de l’année 2012 et se réuniront tout au long de l’année selon un calendrier de travail qui sera ajusté en fonction des différentes études et investigations techniques à venir.

L’objectif est de pouvoir ainsi réaliser les études préalables à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) en 2012, pour la conduite d’une enquête publique en 2013 et l’obtention de la DUP en 2014.

La DREAL PACA, maître d’ouvrage de l’opération, prendra contact avec les participants pressentis dans les prochaines semaines et étudiera les demandes de participations dans un souci d’équilibre des points de vue et de représentativité des acteurs locaux concernés".