Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transports - Infrastructures - Véhicules
 
 

Concertation RN85 - Tallard


retour sur la rubrique de présentation de l’opération

Bonjour et bienvenue sur le forum "Spécial concertation publique"

En téléchargement :

Cet espace vous est dédié durant toute la durée de la concertation publique (du 10 au 28 décembre 2018) autour du projet d’aménagement de la RN85 - Tallard.

A vous d’amorcer le dialogue ! A vous de participer !

Formulaire en ligne n’est plus disponible depuis le 28 décembre 2018, date de la fin de la consultation

 
 

Amélioration trafic au carrefour de Tallard

Description :

Participation à l’enquête publique « carrefour de Tallard »
Assises de la mobilité
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Pour donner suite au lancement par le gouvernement des assises nationales de la mobilité en 2017, notre association de 600 adhérents a pris l’initiative de rédiger un projet de contribution pour porter une vision et des propositions sur les déplacements, tous modes confondus, vers et depuis les Hautes-Alpes et à l’intérieur du département. Un des points importants de ce dossier traite du désengorgement de l’accès à l’A51, qui concerne le carrefour de Tallard. Voir courrier cosigné par la CCI, Fédération BTP05, Chambre des Métiers, UPE et Association Déviation La Roche de Rame en annexe.
Si le projet du carrefour de Tallard est une belle opportunité d’investissement et d’amélioration du trafic routier au Sud de Gap, nous pensons qu’il n’est qu’une première étape à la résolution du « bouchon de Tallard ». En effet, notre contribution aux assises de la mobilité traite le dossier dans sa globalité. Le retour positif du Président de Région, mais aussi de madame la Ministre Elisabeth Borne qui a donné un avis plutôt favorable lors de notre rencontre à St Léger les Mélèzes en Septembre dernier en sont la preuve. Son secrétaire de cabinet a trouvé pertinente l’idée d’associer le concessionnaire de l’A51 pour une étude d’adossement efficace et therme de fluidification de trafic et peu onéreuse pour le contribuable.

Dossier « carrefour de Tallard, échangeur de La Saulce » :

L’échangeur de la Saulce, terminus de l’A51, permet de desservir vers et depuis le Sud (régions Sud PACA et Occitanie) les secteurs suivants :
- Le Gapençais et les vallées du Champsaur Valgaudemard, via la RN 85
- Le nord des Hautes-Alpes et ses différentes vallées, via la RN 85, la RD 942 puis la RN 94
- La vallée de l’Ubaye et le col de Larche vers l’Italie (Cunéo), via la 942 puis la RD 900
En période normale, le trafic sur l’ensemble de ces itinéraires à l’approche de l’A51 est fluide et les temps de parcours corrects. Il est toujours possible d’améliorer la situation, de gagner en confort et de gratter quelques minutes, mais ceci ne peut justifier en soi de lourds investissements publics.
En période de forte affluence, notamment lors des chassés croisés touristiques, des bouchons se forment systématiquement, qui peuvent aller de 5km sur l’A51 dans le sens sud-nord à 25km dans le sens nord-sud, les queues pouvant remonter couramment jusqu’à Notre Dame du Laus sur la RD 942 dans la vallée de l’Avance ou jusqu’aux abords de Gap sur la RN85.
Cette situation peut générer plusieurs heures d’attente, un gaspillage certain de carburant et une pollution fortement dommageable. Au-delà, c’est toute l’attractivité touristique et économique de notre département qui est mise à mal. Quel accueil de bienvenue !
C’est donc à notre sens ce problème là qu’il convient de régler en priorité.
Pour cela, il faut d’abord analyser pourquoi et comment ces bouchons gigantesques se forment.
La raison en est triple :
- Un problème de robinet : le débit de la gare de péage de La Saulce est nettement insuffisant pour absorber rapidement les pointes de trafic.
- Un problème de positionnement du robinet : la distance entre la gare de péage et le giratoire d’accès à la RN 85 est minime, de l’ordre de 100 mètres, ce qui limite fortement la capacité de stockage des véhicules en attente. De ce fait , dès que le trafic se densifie, le giratoire lui-même se bloque et c’est tout le trafic, qu’il aille vers l’autoroute ou non qui est bloqué, le problème remontant rapidement sur la RN 85, puis sur les RD 942 et RD 900. Il faut des heures pour résorber alors les bouchons, « au compte-goutte ».
- Un goulet d’étranglement, le tronçon d’1km de la RN85 entre l’échangeur et la bifurcation vers Tallard, qui ne peut absorber à lui seul tout le trafic cumulé qui s’y concentre ; cela est particulièrement visible dans le sens Sud Nord, le bouchon sur l’A51 se prolongeant de fait jusqu’à cette bifurcation.
Pour régler le problème de façon efficace, il faut en premier lieu s’attaquer au débit du robinet trop petit, puis aux deux autres sujets.
Quatre solutions au moins sont envisageables :
1) Agrandir sensiblement la gare de péage de La Saulce. Il ne fait aucun doute que cela améliorera la situation. Mais pour être efficace, l’agrandissement doit être conséquent, vu la proximité du carrefour giratoire. Il faudrait également augmenter la capacité de la RN 85 sur le km problématique, par une mise à 3 voies, voire 4, ce qui ne va pas de soi au regarde de la géométrie des lieux.
2) Déplacer plus au sud sur l’A51 la gare de péage, en un endroit favorable à un dimensionnement correct. Cela aurait le grand mérite de régler le problème de la proximité avec le giratoire d’accès sur la RN 85. L’aménagement du km de la RN 85 visé ci-dessus devrait être également entrepris.
3) Créer « un deuxième robinet », avec une sortie pour le nord du département et la vallée de l’Ubaye, en aval de l’échangeur de la Saulce qui serait alors réservé à la desserte du Gapençais et du Champsaur-Valgaudemard. Ceci suppose la réalisation d’une bretelle de raccordement, à deux voies, équipée d’une gare de péage dédiée. Pour avoir un maximum d’efficacité, cette bretelle pourrait rejoindre le carrefour des RD 900 et RD 942, bifurcation vers et depuis l’Ubaye et le Nord du département, soit une route nouvelle d’environ 8km, limitée à 80km/h.
4) Créer un « deuxième robinet », avec une prolongation de l’A51 vers Gap ou avec une bretelle rejoignant la rocade de Gap en cours de construction, au bénéfice des trafics vers ou depuis l’ouest gapençais, le Champsaur et le Valgaudemard, avec une gare de péage dédiée.
L’échangeur de la Saulce serait alors réservé à la desserte du sud gapençais, du nord des Hautes-Alpes et de la vallée de l’Ubaye. Cette solution contribuerait à la fluidité de la circulation dans Gap et serait très attractive pour le Champsaur.
Au regard de cette analyse, le projet d’aménagement du carrefour de Tallard prétend avoir pour objectif de permettre une meilleure fluidité du trafic, notamment lors des migrations dominicales, estivales et hivernales.
Nous pensons que seule la variante 3 est de nature à apporter une amélioration sensible de ce point de vue, mais uniquement dans le sens Sud-Nord, qui est le moins problématique. En effet, la création de deux voies sur la RN 85 dans le sens sud nord et la séparation des trafics au niveau du giratoire entre les RD 942 et RN85, aura pour effet d’augmenter sensiblement le débit dans le sens Sud Nord.

Par contre, le projet ne règle rien en ce qui concerne le sens Nord-Sud, dans la mesure où la saturation à l’entrée de l’A51 se propagera vers le nord dans les mêmes conditions qu’actuellement bien au-delà du carrefour entre les RN 85 et RD 942. Que ce carrefour soit à feux tricolores ou giratoire n’y changera rien vu la saturation totale du trafic Nord-Sud lors des retours dominicaux.

Nous sommes donc très réservés sur l’intérêt du projet tel qu’il est proposé.
Nous pensons que pour se rapprocher des solutions 1 ou 2 citées ci-dessus et résoudre vraiment le problème, il conviendrait, en sus de la variante 3 :
- de mettre la RN 85 à deux voies dans le sens Nord Sud (donc en définitive à 4 voies à moins qu’il ne soit possible d’envisager qu’avec seulement 3 voies, la voie centrale puisse être affectée alternativement dans un sens ou l’autre de circulation selon le sens de trafic dominant, comme cela est pratiqué sur le Pont d’Aquitaine à Bordeaux depuis de nombreuses années, par exemple.
- d’agrandir sensiblement la gare de péage de La Saulce, dans les deux sens, voire à la déplacer plus au sud. "

En l’attente, nous vous prions de croire, monsieur le Commissaire, à l’assurance de nos sentiments dévoués.

Pour le bureau de P H-A Bruno Paris (Président)

Contacts : Bruno Paris 06 20 41 22 78
Marc Bourgeois 06 86 46 86 21
Robert Agnel 06 25 68 74 95


carrefour N85 D942 tallard

Description :

il me parait évident qu’il faut un grand giratoire pour résoudre l’ écoulement du trafic

en tant que cycliste le projet 4a me soucie : dans le sens sud vers nord a la sortie de la voie verte , comment traverser le flot de vehicules si il est dense ?

ma préférence va au projet 5b avec une seule voie de circulation dans les sens sud nord après le shunt se dirigeant vers tallard

en effet si il y a 2 files sens sud nord à l’arrivée sur le giratoire, il sera excessivement dangereux pour un cycliste se dirigeant du sud en direction de gap de traverser le giratoire (il y aura des véhicules doublant le cycliste et tournant à droite vers tallard coupant la route du cycliste)
avec le projet 5b on peut supposer que quasiment tous les véhicules venant du sud allant à tallard prendront le shunt

autre remarque il ne faut pas dans le sens sud nord avec 2 voies préselectionner bien avant le giratoire la voie de droite pour tallard et celle de gauche pour gap (cas du boulevard curie sur gap avant le rond point du cèdre : très difficile pour un cycliste de rouler entre les 2 files pour aller tout droit avenue du commandant dumont)


carrefour Tallard

Description :

Bonjour.J’apprécie la manière dont la consultation a été organisée.
Je suis automobiliste et cycliste.En conséquence la variante 4a me convient et pour un coût "raisonnable".Une passerelle sur le Rousine me semble suffisante pour absorber le traffic vélo et piétons.D’autant que selon mes observations,l’usage,par les vélos, de la voie descendante(vers la Saulce) est plus fréquent que celui de la voie montante.
Je m’interroge sur la circulation des vélos entre le rond point de l’autoroute et la rue des Jardins ou Trébaudon,qui est souvent empruntée. Le passage sur le pont du Rousine est parfois anxiogène.La variante 4b permet de répondre à cette inquiétude au niveau du pont, mais est moins satisfaisante sur les autres parties du parcours.

Les variantes organisant une circulation sur 2 voies entre la sortie autoroute et le nouveau carrefour me paraissent très accidentogènes.

Enfin il est important que l’entretien de la voie verte soit bien effectué. A défaut les vélos ne pourraient pas l’utiliser et les bienfaits de l’aménagement réduits en terme de sécurité.

christian Goletto


carrefour de tallard rn85 rd942

Description :
bonjour personnellement sur les 7 variantes je préfère la variante n°3 avec la création d un shunt vers la rd 942.Dommage que la rn 85 ne soit pas doublé dans le sens nord sud (feu rouge au rond point A51) Pourquoi pas une variante N°8 tous simplement une déviation de la RN 85 avant le feu rouge avec un pont qui enjambe la rousine et le baudon et une arrivé directe sur le rond point de A51 l ancienne rn85 du rond point a51 au feu rouge( feus supprimé) ne servant plus que pour desservir la rd 942 en direction de tallard (et les stations de ski) et un accès vers la ZA de la Côte de Jalla (peu de circulation le weekend) cordialement un vacancier été / Hiver souvent coincé dans les bouchons

carrefour tallard

Description :

Bonjour,

Nous vous remercions de solliciter notre avis.
Ma préférence va pour le projet 4a c’est à dire le moins onéreux.
Cordialement


Circulation des vacanciers (hivers & été)

Description :

Outre certaines soirées de semaine, le principal point noir est l’accès (et le retour) des vacanciers à notre département…

Or déjà hier soir, dimanche 16 on avait plusieurs kilomètres d’embouteillage comme c’est le cas de tous les dimanches en hivers et au en été.
En conséquence, le nouvel aménagement devra permettre de résoudre ce problème qui est un frein important au développement touristique de tout le département du 05 mais aussi de la vallée de l’Ubaye (les touristes râlent et je les comprends).

Aussi, si la DREAL certifie que toutes les solutions permettront de résoudre cette problématique, alors elles sont toutes bonnes… Cependant, j’aurai plutôt l’impression qu’aucune ne convient ! Si c’est le cas, c’est simplement du gaspillage de l’argent publique. A quand la déviation de Tallard (7km) entre la sortie d’autoroute et l’intersection D942/D900B (au marché paysan)? Surtout que si c’est un tronçon autoroutier, ce sera au gestionnaire de payer en grande partie les travaux !


enquête publique la saulce (05)

Description :
Monsieur le Commissaire Enquêteur, Pour donner suite au lancement par le gouvernement des assises nationales de la mobilité en 2017, notre association de 600 adhérents a pris l’initiative de rédiger un projet de contribution pour porter une vision et des propositions sur les déplacements, tous modes confondus, vers et depuis les Hautes-Alpes et à l’intérieur du département. Un des points importants de ce dossier traite du désengorgement de l’accès à l’A51, qui concerne le carrefour de Tallard. Voir courrier cosigné par la CCI, Fédération BTP05, Chambre des Métiers, UPE et Association Déviation La Roche de Rame en annexe. Si le projet du carrefour de Tallard est une belle opportunité d’investissement et d’amélioration du trafic routier au Sud de Gap, nous pensons qu’il n’est qu’une première étape à la résolution du « bouchon de Tallard ». En effet, notre contribution aux assises de la mobilité traite le dossier dans sa globalité. Le retour positif du Président de Région, mais aussi de madame la Ministre Elisabeth Borne qui a donné un avis plutôt favorable lors de notre rencontre à St Léger les Mélèzes en Septembre dernier en sont la preuve. Son secrétaire de cabinet a trouvé pertinente l’idée d’associer le concessionnaire de l’A51 pour une étude d’adossement efficace et therme de fluidification de trafic et peu onéreuse pour le contribuable. Page 2 sur 4 Dossier « carrefour de Tallard, échangeur de La Saulce » : L’échangeur de la Saulce, terminus de l’A51, permet de desservir vers et depuis le Sud (régions Sud PACA et Occitanie) les secteurs suivants : - Le Gapençais et les vallées du Champsaur Valgaudemard, via la RN 85 - Le nord des Hautes-Alpes et ses différentes vallées, via la RN 85, la RD 942 puis la RN 94 - La vallée de l’Ubaye et le col de Larche vers l’Italie (Cunéo), via la 942 puis la RD 900 En période normale, le trafic sur l’ensemble de ces itinéraires à l’approche de l’A51 est fluide et les temps de parcours corrects. Il est toujours possible d’améliorer la situation, de gagner en confort et de gratter quelques minutes, mais ceci ne peut justifier en soi de lourds investissements publics. En période de forte affluence, notamment lors des chassés croisés touristiques, des bouchons se forment systématiquement, qui peuvent aller de 5km sur l’A51 dans le sens sud-nord à 25km dans le sens nord-sud, les queues pouvant remonter couramment jusqu’à Notre Dame du Laus sur la RD 942 dans la vallée de l’Avance ou jusqu’aux abords de Gap sur la RN85. Cette situation peut générer plusieurs heures d’attente, un gaspillage certain de carburant et une pollution fortement dommageable. Au-delà, c’est toute l’attractivité touristique et économique de notre département qui est mise à mal. Quel accueil de bienvenue ! C’est donc à notre sens ce problème là qu’il convient de régler en priorité. Pour cela, il faut d’abord analyser pourquoi et comment ces bouchons gigantesques se forment. La raison en est triple :
- Un problème de robinet : le débit de la gare de péage de La Saulce est nettement insuffisant pour absorber rapidement les pointes de trafic. - Un problème de positionnement du robinet : la distance entre la gare de péage et le Page 3 sur 4 giratoire d’accès à la RN 85 est minime, de l’ordre de 100 mètres, ce qui limite fortement la capacité de stockage des véhicules en attente. De ce fait , dès que le trafic se densifie, le giratoire lui-même se bloque et c’est tout le trafic, qu’il aille vers l’autoroute ou non qui est bloqué, le problème remontant rapidement sur la RN 85, puis sur les RD 942 et RD 900. Il faut des heures pour résorber alors les bouchons, « au compte-goutte ». - Un goulet d’étranglement, le tronçon d’1km de la RN85 entre l’échangeur et la bifurcation vers Tallard, qui ne peut absorber à lui seul tout le trafic cumulé qui s’y concentre ; cela est particulièrement visible dans le sens Sud Nord, le bouchon sur l’A51 se prolongeant de fait jusqu’à cette bifurcation. Pour régler le problème de façon efficace, il faut en premier lieu s’attaquer au débit du robinet trop petit, puis aux deux autres sujets. Quatre solutions au moins sont envisageables : 1) Agrandir sensiblement la gare de péage de La Saulce. Il ne fait aucun doute que cela améliorera la situation. Mais pour être efficace, l’agrandissement doit être conséquent, vu la proximité du carrefour giratoire. Il faudrait également augmenter la capacité de la RN 85 sur le km problématique, par une mise à 3 voies, voire 4, ce qui ne va pas de soi au regarde de la géométrie des lieux. 2) Déplacer plus au sud sur l’A51 la gare de péage, en un endroit favorable à un dimensionnement correct. Cela aurait le grand mérite de régler le problème de la proximité avec le giratoire d’accès sur la RN 85. L’aménagement du km de la RN 85 visé ci-dessus devrait être également entrepris. 3) Créer « un deuxième robinet », avec une sortie pour le nord du département et la vallée de l’Ubaye, en aval de l’échangeur de la Saulce qui serait alors réservé à la desserte du Gapençais et du Champsaur-Valgaudemard. Ceci suppose la réalisation d’une bretelle de raccordement, à deux voies, équipée d’une gare de péage dédiée. Pour avoir un maximum d’efficacité, cette bretelle pourrait rejoindre le carrefour des RD 900 et RD 942, bifurcation vers et depuis l’Ubaye et le Nord du département, soit une route nouvelle d’environ 8km, limitée à 80km/h. 4) Créer un « deuxième robinet », avec une prolongation de l’A51 vers Gap ou avec une bretelle rejoignant la rocade de Gap en cours de construction, au bénéfice des trafics vers ou depuis l’ouest gapençais, le Champsaur et le Valgaudemard, avec une gare de péage dédiée. L’échangeur de la Saulce serait alors réservé à la desserte du sud gapençais, du nord des Hautes-Alpes et de la vallée de l’Ubaye. Cette solution contribuerait à la fluidité de la circulation dans Gap et serait très attractive pour le Champsaur. Au regard de cette analyse, le projet d’aménagement du carrefour de Tallard prétend avoir pour objectif de permettre une meilleure fluidité du trafic, notamment lors des migrations dominicales, estivales et hivernales. Nous pensons que seule la variante 3 est de nature à apporter une amélioration sensible de ce point de vue, mais uniquement dans le sens Sud-Nord, qui est le moins problématique. En Page 4 sur 4 effet, la création de deux voies sur la RN 85 dans le sens sud nord et la séparation des trafics au niveau du giratoire entre les RD 942 et RN85, aura pour effet d’augmenter sensiblement le débit dans le sens Sud Nord. Par contre, le projet ne règle rien en ce qui concerne le sens Nord-Sud, dans la mesure où la saturation à l’entrée de l’A51 se propagera vers le nord dans les mêmes conditions qu’actuellement bien au-delà du carrefour entre les RN 85 et RD 942. Que ce carrefour soit à feux tricolores ou giratoire n’y changera rien vu la saturation totale du trafic Nord-Sud lors des retours dominicaux. Nous sommes donc très réservés sur l’intérêt du projet tel qu’il est proposé. Nous pensons que pour se rapprocher des solutions 1 ou 2 citées ci-dessus et résoudre vraiment le problème, il conviendrait, en sus de la variante 3 :
- de mettre la RN 85 à deux voies dans le sens Nord Sud (donc en définitive à 4 voies à moins qu’il ne soit possible d’envisager qu’avec seulement 3 voies, la voie centrale puisse être affectée alternativement dans un sens ou l’autre de circulation selon le sens de trafic dominant, comme cela est pratiqué sur le Pont d’Aquitaine à Bordeaux depuis de nombreuses années, par exemple.
- d’agrandir sensiblement la gare de péage de La Saulce, dans les deux sens, voire à la déplacer plus au sud. " En l’attente, nous vous prions de croire, monsieur le Commissaire, à l’assurance de nos sentiments dévoués.

Bouchon de Tallard

Description :

Bonjour, le fait d’aménager le carrefour de Tallard est une première avancée, mais le bouchon récurent des périodes de vacances estivales et hivernales ne pourra être réglé que par l’évitement du centre du village de Tallard.
Pourquoi Escota n’est-il pas consulté pour travailler sur ce dossier peut-être même par un adossement à l’A51 et le déplacement de la gare de péage ou mieux la création d’une petite voie 80/90km/H qui évite vignobles et villages et desserve le carrefour du marché paysan?

Ne pas oublier le niveau de pollution actuel du centre village bien au dessus des valeurs règlementaires lors des week-ends de ski. Les logements situés le long de la route (dans le village) ne sont pas confortables et peu habités à cause des excès de bruit.
Il suffit de demander aux habitants de La Saulce, Chorges, Embrun, Châteauroux s’ils seraient prêts à avoir de nouveau le trafic "camions" en centre ville. Mais c’est bien encore le cas à Tallard !!
Bonnes fêtes de Noël


Amélioration trafic au carrefour de Tallard

Description :
L’amélioration des dessertes routières dans les Hautes Alpes est utile et urgente. Les solutions proposées pour améliorer la fluidité à TALLARD sont bienvenues mais peut être pas assez ambitieuses pour le moyen ou long terme. On pourrait envisager un partenariat avec le concessionnaire de l’A 51 pour bâtir un projet plus complet , plus structurant avec à minima l’ évitement de Tallard et une bretelle direction UBAYE et Vallée de l’Avance.

Tallard RN 85 accès A51

Description :

Contribution du 16 décembre 2018

Selon le recensement de la circulation de la « DIRMED » 2017 le trafic moyen journalier est de :
• 18 376 véhicules sur la portion giratoire A51  Rd 992
• 12 615 véhicules sur la RN 85 en direction de Gap depuis le carrefour avec le RD 992
• 5 761 véhicules sur la RD 992 en direction de Tallard

Si on se place du point de vue du déplacement quotidien il faut donc favoriser la liaison avec Gap.

Si on se place du point de vue de la sécurité, il faut se préoccuper de la portion de la RN 85 longeant l’aérodrome de TALLARD et de sa zone d’activité.

Si on se place du point de vue financier, il conviendrait d’impliquer le concessionnaire de l’autoroute A51 qui bénéficiera en premier lieu de la fluidification du trafic de son accès et de sa sortie.
En effet aujourd’hui, en période de forte affluence, je pense qu’une partie des usagers se déporte sur le péage de Sisteron Nord, soit en passant par Veynes, soit en passant par les routes secondaires entre Sisteron et Tallard.

En conséquence, il me semblerait judicieux d’étudier une connexion au péage de La Saulce depuis le pont de Rousine sur la route des chaumasse par une bretelle longeant le Rousine rive droite.
Le péage de la liaison à Gap peut être installé à proximité du rond-point du Rousine ou juxtaposé au péage existant.

Cette variante pourrait être à la charge du concessionnaire de l’A51 qui se financerait par le péage de l’utilisateur plutôt que par le contribuable

Cette solution, avec un impact minime sur la circulation pendant les travaux, permettra aussi de répondre à la problématique des bouchons lors des weekend de sports d’hivers et de départs en vacances.
De plus cette variante peut permettre ou faciliter une extension de la zone activité de l’aérodrome de Tallard rive gauche du Rousine.

Patrick MILLET


RN 85 carrefour de tallard

Description :

Excellente initiative

Il est important que depuis la sortie du péage jusqu’au futur rond point une 2x2 voies soit réalisée. cela permettra de "trier" les automobilistes suivant leur destination finale : Le bassin gapençais d’une part, le Val Durance et Ubaye d’autre part.

Idem pour la descente vers A51 : cela évitera le goulet d’étranglement dû au futur rond point de l’aérodrome.


desengorgement la saulce tallard

Description :
creation d une voie qui contourne tallard en direction de la vallée de l ubaye

Aménagement de Tallard

Description :

Bonjour,

Je pencherai pour le projet 4a car il me paraît le plus sûr pour les cyclistes, élément capital au vu des 5 accidents mortels de cyclistes ces trois dernières années dans notre département.
Et ce projet est en plus le moins coûteux !

PM


Amélioration de la circulation au sud de Gap

Description :

Bonjour,

Les conclusions de l’association P H-A me semblent très pertinentes et répondre à un problème plus large sur le sud de Gap.
Venant plusieurs fois par an en Ubaye (par le nord et non le sud), je constate la difficile circulation aux intersections de la D900 avec la D942 au sud de Gap et à l’embranchement de la vallée de l’Avance, ND du Laus. De plus, la traversée de Remollon est un gros point noir. Je pense qu’il faut aussi s’attaquer à ces 3 points noirs en plus de celui de Tallard.
Mais une prolongation de l’A51 jusqu’à la RN94 ne serait pas du luxe et améliorerait grandement les choses.

Cordialement


Aucun des projets

Description :
Bonjour, aucun des projets présentés ne réglera le problème. Pour supprimer le goulot d’étranglement, il faut créer a minima 2x2 voies entre les giratoires. Également renforcer la capacité du péage de la Saulce. Pour rappel la solution minimale pour commencer à désenclaver les HA il y a quelques années consistait en la réalisation d’un segment autoroutier La Saulce - La Bâtie Neuve ! Que de renoncements et de volte-face des "décideurs"depuis !

carrefour Tallard

Description :
Bonjour, En tant qu’automobiliste, je suis réservé sur l’efficacité des mesures proposées. En effet, il y a actuellement 3 goulots d’étranglement (péage A51, pont du Rousine, feu de Tallard), et un seul serait supprimé (feu). En tant que cycliste, nette préférence pour 4a. Une fois fait le choix routier définitif, il faudra étudier dans le détail les aménagements cyclables pour tenir compte des préconisations du CEREMA, de la Fédération Française de Cyclotourisme (Charte Cyclable),et des usagers locaux. A votre disposition pour y participer. Cordialement.

Aménagement carrefour RN 85 / RD 942 Tallard

Description :

Bonjour,

Suite à la concertation publique pour le projet d’aménagement du carrefour de Tallard, au vu du trafic hivernal qui est important, il me semble opportun de maintenir la bretelle de desserte dans le sens SUD - NORD (vers Briançon) et de ne pas passer par un rond point ou du moins celui-ci viendrait en complément.

Il semble également important de mettre en place une deux voies depuis la sortie d’autoroute jusqu’au fameux rond point envisagé et pourquoi pas la poursuivre jusqu’à l’entrée de Tallard. Un créneau de dépassement à 90km/h ne ferait pas de mal sachant que la route vers les stations du Nord du département est encore très longue et surtout à 80km/h….

La solution 1 proposée risquerait d’apporter de la confusion au vu du marquage au sol compliqué.

Enfin, il me semble qu’il était question de poursuivre l’Autoroute A51 jusque Chorges afin de poursuivre le désenclavement du Nord du département des Hautes-Alpes ? (Ministre Ollier ?)

Bonne réalisation de projet et fin d’année.

A.CAZAN