Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports - Infrastructures

Calendrier

partager sur facebook partager sur twitter

Nom : Marseille-Aubagne création d’une 3ème voie
Date :

Le Contexte

Le « corridor est » de l’aire métropolitaine marseillaise, entre Marseille et Aubagne, enregistre près de 200.000 déplacements quotidiens. La part du train dans les déplacements motorisés est d’environ 5 %, celle de l’ensemble des transports en commun de 12 % et celle de la voiture de 88 %. Les principales conséquences sont la saturation grandissante de l’autoroute A 50 et l’encombrement des entrées de ville.

Les enjeux

La part modale du train peut être améliorée, à condition d’offrir un service plus attractif.
La modernisation de la ligne Marseille-Aubagne a été inscrite au contrat de plan 2000-2006. Celui-ci est inscrit en priorité au prochain contrat de projet 2007-2013.

Les éléments techniques

Ligne PLM : double voie électrifiée supportant les trafics TGV, GL, TER et fret enregistrant un trafic actuel tous modes sur Marseille-Aubagne : 195.000 voyages par jour (2 sens)
dont : 125.000 déplacements internes à la vallée de l’Huveaune
et 70.000 déplacements au delà d’Aubagne vers Toulon.

Les travaux comprennent :

  • la création d’une 3ème voie de 13 km entre les gares de Marseille Blancarde et Aubagne,
  • l’aménagement du plan de voies de la gare Saint Charles (création d’une 6ème voie)
  • l’aménagement du plan de voies de la gare d’Aubagne (+ 2 voies centrales à quai)
  • la construction d’une gare nouvelle à La Barasse, futur pôle multimodal.

Il est prévu la création d’un service de type TER entre Marseille et Aubagne, avec un train toutes les 10 minutes et d’améliorer la desserte de la vallée de l’Huveaune avec un train toutes les 20 minutes et la création d’une gare supplémentaire à La Barasse.

Enfin, il a été envisagé la création d’une halte ferrée à 1,6 km à l’est de la gare d’Aubagne (+ 3ème voie), sur la zone industrielle, pour accueillir un parc relais de 2000 places.

Les éléments financiers

RFF a évalué à 188,4 M€ (CE 06-2002), soit 224,6 M€ aux conditions de réalisation prévues le coût de l’opération. Ces valeurs comprennent les mesures d’insertion (aménagements paysagers, protections contre le bruit …), à hauteur de 7 % du montant total.

Pour en savoir plus, contact :