Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Les consultations publiques de la DREAL PACA

(83) 2019 - Sanary sur Mer - Gestion des feuilles mortes de Posidonie dans la Reppe

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 mai 2019 (modifié le 2 mars 2020)

Cette demande est déposée dans le cadre de la gestion de feuilles mortes de Posidonie dans le cours d’eau « La Reppe », en limite des communes de Sanary-sur-Mer et Six-Fours-les-Plages. Chaque hiver, des feuilles mortes de posidonie, mélangés à des déchets, s’accumulent dans l’embouchure de la Reppe entraînant un risque d’exhaussement des fonds du cours d’eau ainsi que les nuisances olfactives liées à ces dépôts. Afin de limiter ces risques, des travaux de curage sont réalisés chaque année. Suite à une démarche engagée par les services de l’État pour sensibiliser les collectivités du littoral sur les enjeux de préservation de la posidonie et sur la réglementation relative à la protection des espèces, le Syndicat Mixte de la Reppe, du Grand Vallat et de ses affluents a déposé une demande de dérogation pour la destruction de ces dépôts de posidonies. Elle concerne les travaux pour les années 2019 et 2020, dans l’attente de réflexions sur des solutions plus pérennes.
Conformément à la charte de l’Environnement, le public était invité à prendre connaissance de cette demande de dérogation espèces protégées et à émettre des observations du 02/05/2019 au 21/05/2019.
Ce formulaire en ligne vous permet de faire part de vos observations sur ce projet.

4 avis ont été émis lors de la consultation publique de la demande de dérogation à la protection des espèces relative au projet de gestion des feuilles mortes de Posidonie dans la Reppe.

Si les 4 avis ne sont pas défavorables au principe d’une dérogation à la protection des feuilles mortes de Posidonies, ils insistent sur la nécessité de trouver une solution pérenne aux problèmes d’accumulation à l’embouchure de la Reppe.

Un commentaire propose qu’une étude soit menée sur l’origine des nuisances olfactives considérant qu’il n’est pas certain qu’elles aient pour origine uniquement la décomposition de la posidonie morte. Un autre commentaire propose d’utiliser les amas de posidonies en protection de falaises.

Considérant que la dérogation demandée concerne les travaux de curage pour les années 2019 et 2020 uniquement, et vu l’avis du 27 avril 2019 formulé par le conseil scientifique régional du patrimoine naturel, il est proposé, à la signature du préfet du Var, un arrêté autorisant à déroger à l’interdiction de destruction de feuilles mortes de Posidonie dans le cadre de ces travaux et dans l’attente de modalités de gestion plus globales.

Les documents afférents à ce projet sont consultables et téléchargeables ci-dessous.


Télécharger :